Vivre en établissement

Parfois, vivre chez soi n'est plus possible. Les raisons sont diverses en fonction de la situation.

- La gestion des intervenants extérieures devient trop lourde au fur et à mesure de l'avancée de la maladie

- La personne malade se met en danger par des comportements inadaptés, une chute ou un incident de santé lui a fait perdre beaucoup d'autonomie

- L'aidant principal s'épuise et risque de tomber gravement malade...

Faire entrer un proche en maison de retraite médicalisée appelée EHPAD (établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes) reste une décision difficile.

Il est important de se préparer à une entrée en EHPAD bien que celle-ci ne soit pas obligatoire dans la maladie de type Alzheimer.

 Trop souvent, l'entrée en établissement se déroule dans l'urgence, après une hospitalisation, sans préparation.

Les critères de choix

Le choix de l'établissement s'appuie sur la proximité de la famille, sur le coût et le ressenti lors des visites.

Le coût d'un EHPAD en Essonne varie de 2500€ à 4000€ par mois. Des aides financières sont possibles.

Aorès avoir choisi quelques EHPAD, demander à rencontrer un responsable pour une visite. Vous pourrez déposer autant de demandes que vous le souhaitez. Lorsqu'une place se libérera, la résidence vous appellera et vous pourrez alors accepter ou demander à ce qu'on vous contacte à nouveau plus tard.

Retrouvez les adresses des établissements sur la page maisons de retraite . Notezl'existence d'un comparateur mis en place par le Gouvernement d'un comparateur

 

Unité protégée, unité Alzheimer, Cantou...

Il s'agit d'un espace réservé aux personnes dont le comportement nécessite une attention soutenue. L'espace fermé par une porte à code sécurise les déambulations. Le petit nombre de résidents (12 à 14 en général) crée une atmosphère familiale. Un résident touché par une maladie de type Alzheimer peut très bien vivre en dehors d'une unité Alzheimer s'il ne présente pas de troubles du comportement.